Menu

EDITO pace è salute

Rédigé le Samedi 27 Janvier 2018 à 08:37 | Lu 44 fois | 0 commentaire(s)

# ISULA MUNTAGNA N°3


Depuis la fin de l’automne, la neige recouvre les sommets de nos montagnes. Elle est arrivée en avance cette saison, on ne l’attendait pas si tôt. A peine les feux éteints, place donc au froid et à la glace. Encore une fois, des animaux en divagation se seront fait prendre ; nous en découvrirons les cadavres au printemps prochain.
Nous nous habituons de plus en plus à ces changements brutaux et nous nous  adaptons, contraints et forcés. Si nous avions le choix, nous déciderions des saisons et de beaucoup d’autres choses de nos vies. Mais alors, que nous reste-t-il comme choix ? Tout le reste certainement, tout ce qui ne nous est pas imposé, et c’est beaucoup. Encore faut-il pouvoir le mettre en œuvre. Des choix collectifs ont été faits, forts et importants, à l’aube de cette nouvelle année. Saurons-nous tenir toutes les promesses et les attentes ?  La société agropastorale vit au rythme de ce que la nature lui impose et agit avec la conscience et l’intelligence que les anciens lui ont léguées, avec l’expérience aussi. Sachons écouter la sagesse, sachons écouter le passé pour mieux appréhender les difficultés d’aujourd’hui. Toute une jeunesse a fait  le choix de la ruralité. Travailleuse et pleine de courage, elle se réapproprie une partie des territoires abandonnés. Ne la décevons pas car c’est elle qui fera refleurir les villages et qui fera s’ouvrir les trop nombreuses maisons aux volets clos. Pour cela, il va falloir simplifier les démarches administratives. Bien sûr, il y a la loi et les règles à respecter mais chez nous comme ailleurs, le temps est venu de réformer la lourdeur de l'administration. Par exemple, les démarches et les délais pour que les jeunes puissent s’installer aujourd’hui est long, beaucoup trop long et décourageant. L’administration doit se mettre au rythme de la société civile parce que l’économie du territoire en dépend. Les énergies sont là. Retournez-vous, vous verrez une armée de soldats prêts à combattre l’immobilisme, prêts à entreprendre. Ils n’attendent pas, ils sont déjà dans l’action, chaque jour.
Nos territoires de montagne, nos territoires de l’intérieur sont notre avenir. Nous avons peut être eu cette chance, qu’ils aient été oubliés dans un développement productif outrancier comme ce fut le cas ces dernières décennies sur le continent. Ici, le présent nous offre encore aujourd’hui une terre immaculée. A nous de construire l'avenir, avec toute la délicatesse et toutes les précautions dans le respect de la nature, de notre terre nourricière. La voilà notre tâche, la voilà notre responsabilité. Jamais sur notre territoire nous n’aurons eu autant notre destin en mains. Agropastoralisme, économies de production, innovations, restauration et sauvegarde du patrimoine, éco-tourisme, activités de pleine nature, respect de notre environnement, les chantiers ne manquent pas, vous allez le constater encore une fois dans ce troisième numéro d'ISULA MUNTAGNA. Bonne lecture.
 
Inseme andemu avanti !
 
A prestu !
 
La rédaction