Menu

Feux en Corse, la course à l’abîme

Rédigé le Mardi 9 Janvier 2018 à 13:57 | Lu 72 fois | 0 commentaire(s)

Un article d'Edmond SIMEONI d'août 2017 publié dans le N°2 ISULA MUNTAGNA octobre 2017


I fochi, accesi da l’omi – a Corsica ùn era sola à avè isse pratiche- esistenu  dapoi  i tempi più anziani ; più d’un seculu in daretu, eranu u fattu di i pastori è in causa era a neccesità di  priparà i pasculi ,  pè  e so pecure è e so capre. Ma tandu u focu era ammaistratu è firmava, in generale, ind’è i cunfini scelti.

Les incendies volontaires en Corse, qui n’en a pas l’exclusivité, remontent très loin dans le temps ; ils étaient il y a plus d’un siècle  essentiellement d’origine pastorale et s’expliquaient par la nécessité de renouveler les pâturages. Il existait alors,  une certaine maîtrise du feu et, sauf exception, ils restaient cantonnés au lieu choisi.
 

On notera que l‘élevage corse était surtout constitué par des ovins et des caprins. Puis, progressivement, les bovins ont été introduits dans le cheptel local et on a constaté alors, un développement extensif de cette orientation dont le socle résidait très peu dans la fourniture de viande et de lait. De facto, avec l’instauration par l’Union Européenne des primes à la vache (1984… 1990…2017), le troupeau bovin a augmenté de façon majeure, à telle enseigne qu’il y a eu un basculement majeur.......

                                                        lire la suite dans votre numéro 2 D'ISULA MUNTAGNA Le Magazine de la Montagne Corse