Menu

La relance de la culture du blé en Corse : le pain des Romains

Rédigé le Mercredi 20 Mai 2020 à 12:33 | Lu 32 commentaire(s)

Par Edwige Koziello, Présidente de l'association U Grand Anticu


« … Je ne suis pas venu voir les jonquilles ! ». La remarque de Philippe Marinval, archéologue chercheur au CNRS, sonne encore dans ma tête, vingt ans après. Cet après-midi là, nous étions dans le bois de la Crémade,  au dessus de la cité templière de Sainte-Eulalie-de-Cernon, sortis après une matinée de réunion, pour cueillir les jonquilles sauvages, apparues en ce mois d’avril sur le causse du Larzac. Elles fêtaient la constitution du groupe de recherche pour la rédaction de l’ouvrage collectif « L’Or du ciel, histoire de la culture du blé sur le Causse du Larzac ». A la recherche des jonquilles, les amis aveyronnais que j’avais invité continuaient une discussion animée sur la fertilité du causse, l’histoire de ces paysans croyants qui avaient donné leurs terres aux chevaliers du Temple pour financer la croisade de Saint-Louis, et plus loin dans le temps, celle des gaulois offrant des grains à leurs morts, épousant les pratiques funéraires des Romains, et plus anciennement encore, celle de ces peuples semi-nomades habitant les grottes des falaises du causse et cultivant dans les dolines un blé de printemps, le temps de l’estive…  lire la suite du texte en téléchargeant le pdf.