Menu

La ruralité et l’intérieur, à visage découvert

Rédigé le Mardi 27 Avril 2021 à 16:52 | Lu 63 fois | 0 commentaire(s)

# ISULA MUNTAGNA EDITO N°11


 
 
La crise sanitaire redessine aujourd’hui les contours de l’espace.  D’un côté les campagnes et de l’autre les villes. Le tout « Dans le respect des gestes barrières », selon la formule consacrée depuis plus d’un an selon le principe de précaution qui régit désormais l’ensemble de nos relations humaines. Nous sommes contraints de porter (ou non) un masque. 
Nous vous proposons de découvrir le visage de l’Autre, que l’on habite cette fois à la campagne ou à la ville. L’Autre dans le village, c’est un voisin, c’est la famille, souvent un parent ou un ami. On se voit, on se sourit, on se parle, la solidarité s’est organisée depuis longtemps. À la ville, l’Autre au moins le plus proche, c’est notre voisin que l’on aperçoit, parfois. La famille et les parents sont loin et nous voyons nos amis de moins en moins. Le couvre-feu nous isole plus que d’habitude et nous attendons tous avec impatience qu’il soit levé. 
Cet hiver, la neige qui a recouvert la montagne nous a permis de vivre de belles émotions et des escapades inoubliables qui s’achèvent à peine. Elle nous a aussi montré que les saisons rythment encore le calendrier et qu’il y a encore beaucoup à faire dans nos territoires de montagne pour améliorer l’accès et garantir l’accueil ou l’hébergement de qualité toute l’année. Elle a confirmé que la Corse était une destination toujours très prisée, et que même sans remontées mécaniques, nos petites stations étaient prises d’assaut. Il faudra s’en souvenir lorsque nous construirons nos projets. 
Les beaux jours arrivent avec le printemps. Les fromages, les charcuteries, les légumes et les fruits de saison, notre miel, tous nos produits de qualité sont au rendez-vous. Nos producteurs ont travaillé et n’ont jamais rompu le cycle des troupeaux, de l’élevage, des cultures. Ils s’organisent pour nous livrer ce qu’ils font de mieux, par passion pour leur métier et par amour du territoire. Régalons-nous de ces offrandes, ils le méritent. Soyons à la hauteur de ce que notre territoire nous offre, et respectons-le. 
Vous retrouverez dans ce numéro nos rencontres et nos découvertes lors de nos vagabondages photographiques. Nous nous sommes retroussé  les manches comme toujours, pour vous offrir ce numéro et poursuivre l’aventure du magazine ISULA MUNTAGNA. Nous avons pris notre temps, celui du partage, pour vous faire vivre et ressentir ce que ces temps incertains nous ont parfois durement confisqué. Tous les regards sincères, toutes les amitiés, tous les moments partagés seront bientôt au rendez-vous, comme avant, pour retrouver le sourire. Les foires et les marchés de nos villages, nos cafés, la musique et les concerts, les terrasses et les restaurants, mais aussi tous ces moments qui nous manquent. Ce n’est qu’une question de jours.
 
                  « Di maghju sò guerrieri i pastori è i sumeri »