Menu

Parolla di Pastore par Marie Albertini

Rédigé le Dimanche 5 Novembre 2017 à 15:30 | Lu 1880 fois | 0 commentaire(s)

Marie Pastore picuraghja Niulinca. Bergère en territoire de montagne


Si les niolins étaient des bergers qui pratiquaient la transhumance - de la plaine vers la montagne à la fin du printemps et inversement aux premiers frimas de l’automne - aujourd’hui, la nouvelle génération de bergers a fait le choix de garder les troupeaux dans la vallée du Niolu de manière permanente. Les aides à l’installation des agriculteurs - ainsi que la volonté individuelle d’exercer une activité pastorale sur ce territoire de montagne - ont contribué à la création de structures agricoles fermières de petite taille, dont la vocation est la transformation fromagère. Désormais, le berger occupe cet espace montagnard avec ses animaux durant la période hivernale que la rudesse du climat et du milieu naturel rendait  hostile aux anciens. Les bergers migraient alors vers un habitat de plaine pour trouver des ressources fourragères et des conditions de vie plus clémentes. L’amélioration des structures et les moyens matériels mis à disposition des exploitations permettent aux éleveurs de produire leurs fourrages et de les stocker. Les anciens bergers niolins avaient déjà tracé les grandes trames du pastoralisme de cette région. Ils en ont défini les territoires d’estives et les aires de transhumance d’hiver, mais aussi, dans ce système de transhumance, ils ont ........ 

Retrouver la suite de l'article et toutes les rubriques dans le numéro 2 de notre magazine, dans tous les kiosques en Corse et sur abonnement.