Menu

RITRATTU # N°12

Rédigé le Dimanche 22 Août 2021 à 14:48 | Lu 91 fois | 0 commentaire(s)

Francescu MERCURI, u pastore d'Ascu


Francis MERCURI est né entre les deux grandes guerres, au village d’Ascu où il réside. Il est forgé de la même trempe que les montagnes qui l’ont vu naître. Une vie de travail, de partages et de découvertes. En traversant l’histoire il se souvient de tout ce qui a fait sa vie. C’est un livre ouvert qui nous renseigne sur les us et coutumes d’un monde rural et paysan, très bien organisé et où chacun avait sa place au sein d’une communauté unie. 
En octobre 1938, la route arrive au village, quelques années plus tard, en 1943, sous l’occupation italienne, le village sert de camp de transit aux juifs de Bastia. Aucun ne sera finalement déporté. Il nous raconte comment, alors enfant, il joue et cotoie les enfants des prisonniers. Victor NAMANI l’un d’eux rencontrera une jeune corse à Bastia et s’installera à Ascu. Il aura trois enfants dont un François qui deviendra berger dans les Agriates, puis gendarme et un autre Moïse qui deviendra commerçant. Un jour Jean-Benoit, le frère ainé de Francis est parti jouer à la rivière en bas du village avec deux camarades et soudain un bruit d’explosion résonne dans toute la montagne. Les enfants qui avaient trouvé une grenade la manipulent et c’est le drame. Jean-Benoit meurt sur le coup et ses deux copains dans la nuit suite à de trop graves blessures. 
 
Après l’école Francis aidait son père comme beaucoup d’enfants à cette époque et il le regardait labourer et semer le blé en novembre. On plantait aussi de l’orge à Ascu « Què hè rozu cume u pane urzinu » et aussi du seigle sur les terrains exposés au Nord. On faisait tourner les cultures , comme les pâturages, tout cela était bien organisé. Ascu se situe à 650m d’altitude et le blé et l’orge poussaient jusqu’à 1200m. Les céréales servaient principalement à.....

Retrouvez la suite de notre article dans le numéro 12 disponible en le commandant sur notre site ou en kiosque